N°leaf

Les images de base des feuilles de ce travail sont en réalité inférieures à 10 cm. Cependant, ces images sont reconstruites en divisant les informations de la lumière réfléchie par les feuilles en 21 026 306 pixels avec beaucoup de détails. La signification de ces 21 millions de pixels est que les feuilles visibles d'environ 10 cm peuvent être très finement contrôlées et déformables dans un domaine calculable.

 

Dans ce travail, la forme et la couleur des feuilles sont préservées intactes. D'autre part, la forme de la tige est transformée en une structure calculée constante sous la forme d'une ligne droite plutôt que d'une structure existante s'étendant librement. Cela montre symboliquement que ce n'est plus une vraie feuille, mais un être virtuel qui est calculé par des algorithmes. De plus, la forme et la direction de la tige réelle sont déterminées par une incertitude infinie, tandis que la tige de feuille numérisée signifie que toutes les possibilités potentielles sont prévisibles dans un environnement limité.